Quel statut pour un Free-lance IT & informatique ?

Choisir son statut d’entreprise est l’une des choses les plus compliquées à faire pour un travailleur autonome dans le domaine de l’informatique. Aimerez-vous connaître le statut qui vous correspond en tant que free-lance IT & informatique ? Plus de détails ici.

Opter pour la micro-entreprise

La micro-entreprise encore connue sous le nom d’auto-entreprise, est un statut qui vous convient quand vous faites vos premiers pas dans votre activité personnelle. Elle permet au micro-entrepreneur ou auto-entrepreneur de faire ses tests en free-lance. De façon juridique, elle est une entreprise individuelle. L’avantage que vous avez avec une auto-entreprise est qu’elle peut se créer rapidement et sans frais. Elle est donc ouverte à toute personne.

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser votre compte personnel pour votre activité. Cet avantage est assez pratique pour tout free-lance IT & informatique. Le chiffre d’affaires de votre entreprise doit aussi être soumis à l’impôt sur les revenus. Avec ce statut, vous n’avez pas besoin d’avoir une dénomination sociale. Votre entreprise peut simplement porter votre nom.

Faire le choix d’une SASU

Les informaticiens qui travaillent dans plusieurs branches du domaine (le développement de sites web ou d’applications, la gestion des bases de données…) ont tendance à viser loin. Le statut d’entreprise convenable dans ce cas est la SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle).

Tout comme la micro-entreprise, la SASU est accessible à toute personne physique ou morale. Avec la SASU, vous pouvez en tant que gérant avoir un statut d’assimilé salarié avec des droits sociaux. Cela n’est possible que si une rémunération est versée avec une fiche de paie.

READ  Brochettes traditionnels français

L’aspect qui peut vous effrayer est la comptabilité, mais vous pouvez vous faire aider par un professionnel du domaine. Votre patrimoine personnel est aussi protégé avec ce statut d’entreprise. La SASU est également caractérisée par l’imposition à l’impôt sur certaines sociétés.

Démarrer son activité avec une EURL

Une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) est assez similaire à une Société à responsabilité limitée (SARL). Sa particularité est le fait qu’elle n’a qu’un seul gérant. L’EURL bénéficie d’une protection automatique du patrimoine personnel du free-lance IT et informatique.

Pour démarrer avec cette entreprise, vous n’avez pas forcément besoin d’avoir un capital social. Les obligations comptables et fiscales semblent souvent compliquées. Pour vous alléger la tâche, vous pouvez recourir à un cabinet de comptabilité avec des comptables professionnels.

Créer une telle entreprise est assez contraignant, car les procédures sont très restrictives. Vous avez aussi la possibilité de faire un choix entre le régime de l’impôt sur votre revenu et l’impôt sur les sociétés. Avec cette option, vous pouvez facilement passer au statut SARL simplifié si vous le désirez.

Penser à l’option du portage salarial

Le portage salarial est une alternative qui convient aux personnes qui cherchent une solution mixte comprise entre le salariat et l’indépendance. Avec une société de portage, le free-lance IT peut démarrer son activité et bénéficier d’un statut protecteur de salarié.

Il bénéficie donc d’une liberté professionnelle quand il choisit les missions, sa masse horaire de travail et ses clients. La société de portage offre aussi plusieurs avantages aux salariés comme des congés ou des comités d’entreprise.

READ  Des moyens simples et rapides pour gagner beaucoup d'argent

Ce statut intermédiaire facilite vraiment la tâche à l’informaticien. Il n’a plus besoin de rédiger les contrats, concevoir les factures et faire les relances. Après signature du contrat avec la société de portage salarial, elle se charge d’encaisser ses paiements et de lui reverser le chiffre d’affaires sous forme de salaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *