Quel placement choisir en cas de crises financières ?

En ces temps incertains, où les gens s’inquiètent du risque de crise financière, voire d’effondrement des marchés boursiers, la question se pose de savoir comment protéger son argent et où le placer en cas de grave catastrophe financière.

Vous verrez une longue liste de sujets, avec le symbole de l’argent à côté de beaucoup d’entre eux. Les investissements dans le vin, les voitures de collection, les monnaies virtuelles, les biens étrangers et les monnaies spécifiques ne sont que quelques exemples. Vous ne devez pas suivre les nombreuses demandes « miraculeuses » qui promettent des rendements extrêmement élevés !

Comment assurer la protection de votre argent à la banque ?

Si vous avez beaucoup d’argent dans une seule banque, il est préférable de diversifier les endroits où vous le stockez. Dans le cadre du règlement unique de l’Autorité bancaire européenne, une limite de 100 000 euros est imposée aux particuliers pour le dépôt de leur argent dans une seule institution financière.

En cas de faillite, que vous ayez versé 100.000 euros sur un compte Crédit Agricole, 100.000 sur un compte Société Générale, 100.000 sur un compte LCL, ou 100.000 sur un compte BNP Paribas, vos 500.000 seront sauvegardés par la garantie des dépôts (100.000 sur 5 dispositifs distincts). Vous ne pouvez récupérer que 100,00 € si vous placez 500,00 € dans une seule banque !

Toutefois, veillez à opter pour une banque française sûre et solide. Le bilan (étude des fonds propres, ratios de solvabilité et effet de levier) d’une banque permet d’évaluer sa solidité et sa solvabilité.

Le Fonds de garantie de l’assurance personne (FGAP) offre une couverture d’assurance vie (en cas de défaillance de l’assureur) pour un remboursement maximal de 70 000 € par assureur et par assuré ou bénéficiaire, quel que soit le nombre de contrats conclus avec la compagnie.

Veuillez également garder à l’esprit qu’en cas de crise financière grave, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) pourrait autoriser le gel des paiements et des retraits pour une durée maximale de 3 à 6 mois.

Comment assurer la protection de votre argent dans l’assurance-vie ?

Si vous avez beaucoup d’argent à protéger en cas de catastrophe financière, il est sage de diversifier vos fournisseurs d’assurance.

En cas de défaillance des assureurs, vos 210 000 € seront sauvegardés par le Fonds de garantie des personnes si vous avez un contrat d’une valeur de 70 000 € avec La Mondiale Partenaire, un contrat d’une valeur de 70 000 € avec Générali, et un contrat d’une valeur de 70 000 € avec AXA. Si vous avez un ou plusieurs contrats auprès d’un seul assureur pour un total de 210.000 EUR.

Où placer votre argent s’il y a une crise financière ?

C’est un canular. En fait, plutôt que de placer tout son argent sur un seul placement, il serait préférable de répartir ses liquidités dans des polices d’assurance-vie, des investissements immobiliers (location ou pierre-papier), des livrets bancaires réglementés par la Reserve Bank of India et des comptes RIP (plans d’épargne-retraite) avant d’investir dans l’or.

Opter pour l’assurance-vie

Les contrats multisupports de l’assurance vie (contrats multi-supports) vous permettent d’investir une partie de vos avoirs sur une large gamme de supports (fonds en euros et unités de compte). Cette enveloppe financière vous permet d’ajuster la répartition des supports en arbitrant sur le cours des marchés financiers.

Vérifiez que vous avez bien fait vos devoirs. Assurez-vous que le contrat d’assurance-vie et le vendeur que vous choisissez vous conviennent. En effet, le rendement des placements en euros varie considérablement d’un contrat à l’autre, tout comme les coûts, qui peuvent varier de deux à quatre.

Investir dans l’immobilier

Une autre solution consiste à investir dans l’immobilier pour protéger votre argent en cas de grave récession économique. Même si les taux de location chutent en raison d’une urgence économique, cet investissement est protégé du krach boursier.

Dans le marché actuel, vous pouvez investir en SCPI (en compte-titres, en contrat d’assurance-vie ou en titre de capitalisation) pour les particuliers qui n’ont pas assez d’argent pour investir directement dans l’immobilier locatif. Investir dans la pierre papier comporte plusieurs risques car les liquidités investies ne sont pas garanties et fluctuent en fonction des marchés boursiers.

Miser sur les livrets réglementés

La sécurité des comptes d’épargne réglementés en cas de crise est l’un de leurs avantages. En effet, l’argent que vous y placez est totalement sécurisé. Malgré leur faible taux de rendement, les livrets et le livret A, par exemple, permettent de protéger une partie de vos fonds ! Ces livrets vous aident à sauvegarder votre épargne de précaution. Cependant, comme le montant maximum pouvant y être conservé est limité à 22 950 euros ou 12 000 euros pour un livret de développement durable et social LDDS.

Choisir la PER

Le nouveau plan d’épargne retraite (PER), qui remplace progressivement les plans existants comme le Perp, le Madelin ou le Perco, est une méthode pour diversifier son patrimoine tout en préparant sa retraite.

Il y a plusieurs avantages à investir dans un RER (transférable d’une institution à une autre, sortie de capital à 100% à la retraite…). Il peut s’agir d’une autre solution d’investissement anti-risque.

Acheter de l’or

Acheter de l’or est une autre façon d’investir judicieusement une partie de votre argent afin qu’il soit en sécurité en cas de crise financière ou de krach boursier. Même si les cours de l’or sont imprévisibles et que le marché n’est pas très liquide, l’or est un excellent investissement avec une protection décente. Il est préférable d’acheter des lingots d’or ou des pièces produites par les grands hôtels des monnaies (plus chers) que d’essayer de l’acheter directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.