Nos conseils pour optimiser votre fiscalité

En fonction de l’importance de votre patrimoine et de son taux de croissance, vous pouvez être redevable d’un montant important d’impôts. Ceux-ci auront un impact sur votre situation financière à moyen et long terme. Dans une certaine mesure, essayez d’optimiser votre fiscalité pour minimiser cet effet. L’optimisation fiscale vise à réduire légalement le montant que vous payez en impôts. Différentes options s’offrent à vous.

Quel est le concept de l’optimisation de la fiscalité ?

L’ensemble des méthodes et des possibilités que la loi offre aux contribuables pour réduire leurs impôts est appelé optimisation fiscale. Vous êtes tenu de payer plusieurs impôts à l’État dès que vous avez des revenus professionnels : taxe d’habitation, impôt sur le revenu, droits de mutation à titre gratuit, impôt sur la fortune immobilière, etc.

Il est naturel de vouloir réduire le montant des impôts que vous payez. Dans cette optique, l’optimisation fiscale (à distinguer de l’évasion fiscale) est votre seule alternative. Pour envisager l’optimisation fiscale, commencez par établir une évaluation de votre patrimoine. Vous saurez ainsi quelles stratégies s’offrent à vous pour réduire vos impôts et stabiliser vos finances.

Vous aurez besoin d’un fiscaliste tant pour l’évaluation du patrimoine que pour l’optimisation fiscale. Il pourra vous aider à déterminer les schémas de défiscalisation les plus fiables, en fonction de la composition de votre patrimoine. En effet, vous avez beaucoup d’options en matière d’optimisation fiscale. Il ne vous reste plus qu’à faire le bon choix.

Optimiser la fiscalité par l’immobilier ?

Aujourd’hui, la pierre est l’un des outils de défiscalisation les plus efficaces qui soient. Elle vous permet de réduire votre charge fiscale en investissant dans l’immobilier, grâce à ces lois fiscales.

La loi Pinel et le LMNP

La loi Pinel permet de bénéficier d’une déduction fiscale en cas d’investissement dans l’immobilier locatif. La loi Salan prend fin le 30 avril 2021 si elle n’est pas prolongée par le Congrès. Ainsi, le taux de réduction d’impôt de la loi Salan est de 12%, 18% ou 21%, selon la durée de location, dans la limite de 300 000 euros. L’investissement dans l’immobilier neuf était autorisé par la loi Pinel jusqu’au 31 décembre 2022.

Le Loueur en Meublé Non Professionnel, ou LMNP, vous permet de déduire vos impôts en louant un bien meublé. Les loyers générés par cette location sont ensuite soumis à l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

En d’autres termes, si vos bénéfices se situent entre 100 et 1 000 dollars et que vous payez des impôts sur ces bénéfices à un taux de 25 %, vous devez payer des impôts sur les bénéfices

La loi Cosse, comme d’autres stratégies d’optimisation fiscale, permet d’utiliser des biens immobiliers.

Les dispositifs Malraux et Monuments historiques

La loi Malraux est une loi fédérale qui a été créée afin de préserver le patrimoine architectural français. De la même manière, les Monuments historiques sont une excellente méthode pour économiser de l’argent sur vos impôts.

Les placements financiers pour accroitre la fiscalité

L’exonération fiscale peut également être obtenue en utilisant des investissements alternatifs.

A lire aussi : quels sont les avantages de la finance comportementale ?

Les FCPI et FPI

Vous pouvez réduire vos impôts en favorisant l’expansion des TPE et PME françaises en plus de l’immobilier. Pour cela, il existe deux moyens principaux : le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI) et le Fonds d’Investissement de Proximités (FIP).

L’investissement économique est destiné à aider les entreprises de différents secteurs, notamment l’innovation et les services de proximité. Le taux d’actualisation fiscale des placements financiers en FCPI et FIP est passé de 18 % à 25 % depuis 2020. Mieux encore, les éventuels bénéfices réalisés par ces placements ne sont pas imposés.

Le PER et les placements financiers

Le Plan Epargne Retraite (PER), connu et aimé de beaucoup, est difficile de parler d’investissements financiers sans le mentionner. Pour l’année en cours, tous les versements sur le PER sont déductibles des impôts. Le PER se caractérise également par la flexibilité qu’il offre de retirer du Plan d’Epargne en espèces ou en rentes à votre guise.

Il existe d’autres techniques de gestion financière qui peuvent vous aider à économiser de l’argent sur les impôts :

L’investissement bénéficie d’un régime fiscal spécial appelé GFF (Groupements Fonciers Forestiers), qui permet aux investisseurs d’économiser 18% sur leur investissement, en plus d’une exonération partielle ou totale de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Un engagement coopératif avec les initiales FPV, qui peut vous aider à économiser jusqu’à 75% sur l’IFI et l’héritage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.