Comment gérer soi-même la gestion immobilière ?

La gestion d’un bien immobilier est souvent assurée par une agence immobilière ou un syndic. Cependant, en tant que propriétaire, vous êtes seul responsable de la gestion de votre propriété. Bien qu’il existe des limites, il s’agit toujours d’un objectif réalisable ; néanmoins, une planification suffisamment prospective est nécessaire. Cet article vous montrera comment gérer vous-même un immeuble de placement.

Le logement est-il louable ?

La toute première chose que vous devez faire est de vous assurer que votre logement est bien louable. Pour atteindre cet objectif, il est primordial que le site soit discret, répondant aux exigences réglementaires relatives aux surfaces habitables (minimum 9 mètres carrés de surface au sol et une hauteur sous plafond minimale de 2,2 mètres) . Le logement ne doit présenter aucune menace pour l’intégrité physique et la sécurité de l’occupant. A ce titre, il doit disposer d’équipements contribuant à la santé et au confort de l’occupant au quotidien, tels qu’un système de chauffage, une cuisine, des systèmes électriques et sanitaires, un lavabo, des toilettes, des placards, etc. Afin d’établir un diagnostic technique (DDT), le logement doit avoir fait l’objet d’une batterie de diagnostics comprenant des inspections des risques naturels et technologiques, de l’efficacité énergétique, de la détection du radon, des tests d’amiante et de la qualité de la plomberie, du câblage et des conduites de gaz.

Par où commencer pour chercher un locataire ?

L’étape suivante consiste à trouver un locataire pour votre bien locatif. Vous devrez planifier des entretiens, collecter des candidatures et les examiner vous-même si vous ne souhaitez pas déléguer la recherche d’un nouveau locataire. Cela peut être un long processus, surtout si votre maison est située dans une ville où le marché immobilier est atone.Les visites doivent être programmées au moins une demi-journée, de préférence le week-end où les candidats (et leurs parents, dans certains cas) sont plus susceptibles de pouvoir libérer du temps. Chaque réunion planifiée ne doit pas durer plus de 15 minutes et vous ne devez pas planifier plus de 30 réunions initialement. En attendant, assurez-vous d’avoir toutes les coordonnées des candidats au cas où l’un d’entre eux déciderait de ne pas se présenter ou de se retirer à la dernière minute. Une fois que vous avez réduit votre liste de candidats potentiels, il est temps de vous concentrer sur les références financières du candidat, ses propres rendements financiers, une garantie, une stabilité professionnelle, etc..

READ  Quand peut-on annuler l'assurance habitation multirisques ?

A lire aussi : Comment devenir gestionnaire locatif ?

Comment signer un contrat et faire un inventaire ?

S’il s’agit de votre première location et que la propriété n’est pas dans une zone à forte demande, vous avez plus de latitude pour décider du montant du loyer à facturer et des conditions du bail. Mais vous êtes toujours lié par le marché intérieur. Vous devriez vous familiariser avec le marché immobilier local en visitant un certain nombre d’agences immobilières différentes et en vous renseignant sur les prix demandés d’annonces comparables. Vous pouvez être limité dans la fixation de votre loyer dans une zone de contrôle des loyers. Lors de la dernière phase du contrôle d’entrée, le bailleur ou le propriétaire et le locataire signeront le contrat de location. Le rapport d’état est crucial car il indique si le locataire a ou non endommagé le bien pendant toute la durée de la location.

Comment gérer les retards de paiement ?

Vous pouvez toujours souscrire à une assurance spécialisée appelée assurance garantie loyers impayés pour vous protéger de devoir vivre avec des nerfs dans le peloton en raison de retards de paiement de vos loyers (GLI). Vous pouvez choisir votre futur locataire s’il est couvert par un système de garantie publique comme Loca-Pass ou Visale. En cas d’impayé de loyer, le propriétaire a la responsabilité d’agir rapidement pour entrer en contact avec le locataire afin de connaître le problème et de trouver une solution. Si le propriétaire et le locataire ne parviennent pas à résoudre leurs différends, le propriétaire a le droit d’expulser le locataire.

READ  C'est quoi un  rachat de crédit ?

Comment est géré le budget, exactement ?

Les coûts et les revenus de la gestion des biens personnels sont des résultats inévitables de la propriété d’un emplacement.Pour ajouter l’insulte à l’injure, les difficultés financières sont une source courante d’alcool. Vous pouvez économiser entre 5 et 8 % de votre loyer annuel et de vos charges en gérant vous-même la gestion de votre propriété. Il est maintenant temps de commencer à mettre de l’argent de côté en cas de dépenses imprévues, telles que les taxes foncières, une pause locative plus longue que prévu, etc. La règle générale est que vous pouvez disposer d’un fonds d’urgence suffisant si vous économisez 20 % de votre loyer mensuel. Paiements.

Quelles sont les obligations fiscales à respecter ?

Si vous êtes locataire unique d’un bien, vous devez inclure les revenus locatifs de ce bien dans le revenu imposable de votre foyer ou utiliser le formulaire 2042 C si le bien est meublé. Le plan du bailleur lui permet de réduire ses dépenses ou d’obtenir un abattement indulgent sur son loyer. Enfin, le bailleur est redevable de la taxe foncière annuelle du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *